La Liberté review; Christmas concert

La Liberte review

Concert de Noël du Manitoba Chamber Orchestra

Le MCO a invité le Winnipeg Boys’ Choir et les Pembina Trails Voices Singers à participer à un concert de Noël présenté le 1 décembre 2015 à l’église Westminster United, sous la direction d’Earl Stafford.

En décembre, toutes les chorales présentent leur concert de Noël. Il y en a de tous les niveaux, le répertoire est diversifié et les auditoires, comprenant de nombreux parents et amis des choristes, sont chaleureux. Dans le contexte d’un concert du Manitoba Chamber Orchestra, on s’attendait à entendre du chant de très haut niveau, les chœurs invités ayant une grande réputation d’excellence.

Les voix hautes du Winnipeg Boys’ Choir ont interprété A Ceremony of Carols, une très belle suite de poèmes anglais de l’époque médiévale, pour la plupart anonymes, mis en musique par Benjamin Britten. Cette œuvre, accompagnée par une harpe seule, a été composée expressément pour un chœur d’enfants, bien qu’on l’entende souvent interprétée par des adultes, parfois dans des adaptations pour quatre voix mixtes. Malgré son apparente simplicité, la musique de Britten comporte une grande palette de couleurs et une merveilleuse brillance par moment, exprimant la variété des émotions éveillées par l’histoire de la Nativité.

Fondé il y a 90 ans, le Winnipeg Boys’ Choir jouit d’une grande réputation. Il est cependant difficile de maintenir un niveau constant d’excellence avec un chœur d’enfants de nos jours, car le bassin de recrutement est plus limité et les jeunes ont le choix entre de multiples activités. Le Winnipeg Boys’ Choir semble confronté à ce problème présentement. Il a chanté comme un bon chœur récréatif et non comme un chœur d’élite. Malgré le grand nombre de choristes, les voix étaient timides et le son manquait de puissance. Son interprétation de A Ceremony of Carol ne fut pas mauvaise mais elle était bien en deçà de ce que d’autres chœurs de jeunes garçons ont réussi et de ce qu’on s’attend à entendre au MCO.

Deuxième œuvre chorale au programme, The Gist of Time célèbre l’instant de la naissance de Jésus comme un moment charnière dans le temps, comme l’apparition de l’essence originelle du temps (Oh to have been at the end of that star-lighted path, and then in a nowhere part of Bethlehem, to have witnessed the start of the start of when all times comes undone – Oh, s’être retrouvé à la fin de ce chemin éclairé par l’étoile, puis au milieu de nulle part dans Bethléem, avoir été témoin du commencement du commencement du moment où tous les temps se défont) . L’œuvre a été commandée à Eric Robertson pour le Toronto Mendelssohn Youth Choir il y a une quinzaine d’années. Né en Écosse, immigré au Canada avec sa famille dans sa jeunesse, Robertson est un musicien éclectique qui a touché à presque tous les genres de musique comme instrumentiste, compositeur, arrangeur, directeur et professeur. Tim Wynne-Jones a écrit le texte. Né en Grande-Bretagne et ayant grandi en Colombie-Britannique et en Ontario, il est l’auteur de nombreux livres pour enfants et jeunes adultes, de romans, de textes pour la radio, de paroles de chanson et livrets d’opéra. Dans sa jeunesse il a été marqué par son expérience de choriste au sein du chœur d’hommes et garçons de la St-Matthews Anglican Church à Ottawa. Le fruit de leur collaboration est une œuvre intéressante tant du point de vue musical que littéraire.

Elle a été magnifiquement interprétée par le chœur Pembina Trails Voices Singers, qui réunit les ensembles Cantemus et PTV Men, formés de jeunes filles et de jeunes hommes de la 9e à la 12e année du programme Pembina Trail Voices de la division scolaire Pembina Trails de Winnipeg. Ce programme offre aux élèves une formation musicale avancée par le chant choral. Il compte huit chœurs au sein desquels les jeunes peuvent progresser de la maternelle jusqu’à la fin du secondaire. Les PTV Singers ont donné une excellente prestation. L’ensemble a une très belle sonorité, beaucoup de musicalité et une excellente diction.

Le concert a débuté par une pièce fantaisiste de Franz von Biber, Sonata violino solo representativa (Sonate figurative pour violon solo), interprétée par Karl Stobbe, avec continuo de violoncelle (Desiree Abbey) et d’orgue (Cary Denby). Biber est un violoniste virtuose austro-tchèque et un compositeur prolifique qui a vécu de la fin du 17e siècle (1644 – 1704). Dans le style baroque de l’époque, il a composé plusieurs pièces figuratives ou à programme. La Sonata violino solo representativa évoque une scène de village. Après une très brève introduction, on entend chanter le rossignol, le coucou lui répond, une grenouille lance son appel, la poule et le coq se chamaillent, la caille piaille et le chat se réveille à l’arrivée bruyante d’une bande de mousquetaires. Elle se termine par une allemande, une forme de danse processionnelle. On aurait mieux apprécié cette pièce que Karl Stobbe a présentée en faisant référence au chant populaire Old MacDonald Had a Farm, si elle avait été interprétée en exagérant les effets pour en exprimer toutes les subtilités. Entre le chant du rossignol et le réveil du chat, on n’a pas senti le caractère propre des autres scènes évoquées. S’il décide de l’ajouter à son répertoire, Karl Stobbe parviendra surement à mémoriser cette œuvre amusante et à l’interpréter avec plus d’humour et de liberté.

En fin de concert, Stafford a dirigé une belle interprétation du Concerto grosso no 8 “de Noël” d’Arcangelo Corelli (1653-1713). Corelli était un violoniste, compositeur et chef d’orchestre qui a fait carrière à Rome. Il a exercé une grande influence sur le développement de la musique baroque italienne et sa diffusion en Europe. Ce concerto fait partie l’Opus 6, un recueil de 8 concerti grossi da chiesa (concertos d’église), une de ses dernières œuvres. C’est une pièce charmante et joyeuse en 6 mouvements, se terminant par une pastorale évoquant la scène de la nativité.

Manitoba Chamber Orchestra
Le 1 décembre 2015, Westminster United Church, Winnipeg
Earl Stafford, chef;Winnipeg Boys’ Choir, Carolyn Boyes, directrice; Pembina Trails Voices Singers, David Sawatzky et Philip Lapatha, directeurs/small>

Sonata violino solo representativa en la majeur, Heinrich Ignaz Franz von Biber; A Ceremony of Carol, op 28, Benjamin Britten; The Gist of Time, Eric Robertson, paroles de Tim Wynne-Jones; Concerto grosso en sol mineur, op 6, no 8 “de Noël,” Arcangelo Corelli

Pierre MEUNIER